Turks-et-Caïcos : les restes de 14 haïtiens qui ont péri en mer le 31 mars, rapatriés au Cap-Haïtien

Les familles des 14 haïtiens, qui ont péri en mer le 31 mars dernier, en tentant de fuir la misère accrue, la corruption et l’insécurité en Haïti, ont pu jeudi, contrairement aux familles des 30 naufragés de Bahamas, rendre un dernier hommage à leur bien-aimé disparu.

Avant de rapatrier jeudi, par avion pour le Cap-Haïtien, les corps des 14 haïtiens, appelés les naufragés des Îles Turks-et-Caïcos, le maire de Providenciales, le juge de la Cour suprême, le consul d’Haïti et autres personnalités ont assisté à un service solennel en mémoire des victimes du naufrage du bateau qui transportait des boat-people haïtiens vers ce lieu d’exil qu’ils n’ont pas connu de leur vivant

Jeudi 16 mai 2019 ((rezonodwes.com)–Le consul général d’Haïti en Turks-et-Caïcos, Jacques Adolphe, non seulement était présent à cette cérémonie solennelle organisée jeudi matin à Providenciales, à la mémoire des 14 haïtiens qui ont péri en mer le 31 mars dernier, mais a également fait le déplacement vers le Cap-Haïtien. M. Adolphe voyageait à bord du même appareil qui transportait les restes de ces 14 ressortissants haïtiens qui ont tenté en mars dernier, d’entrer illégalement en Turks-et-Caïcos pour s’éloigner des frontières d’Haïti, pays plongé dans la corruption effrénée et la misère.

Quatorze (14) cercueils ont été silencieusement déposés jeudi à l’aéroport international de Providenciales vers 14 h 45, pour être ensuite transbordés le même jour vers le Cap-Haïtien, a appris jeudi Rezo Nòdwès

La distance à vol d’oiseau entre Providenciales et le Cap-Haïtien, qui est moins de 40 minutes, a permis aux parents des 14 victimes de venir jeudi après-midi vers 15:30, accueillir leur regretté disparu et se recueillir dans une salle de fortune située juste à coté de l’aéroport international Cap Haïtien.

Les 14 victimes seraient originaires de différentes régions d’Haïti. Toutefois des membres de leurs familles se sont présentés pour assister aux obsèques de masse auxquelles ont pris part le maire de la ville de Cap-Haïtien, Mondesir Jean Claude; la Juge Dieula Benjamin; le directeur départemental de la police et un représentant des garde-côtes haïtiens.

Par ailleurs, selon le consul Jacques Adolphe qui assistait également à la cérémonie funéraire, le gouvernement haitien a assuré tous les frais des funérailles et a aussi mis à la charge du trésor public, l’avion affrété pour rapatrier les corps en Haïti.

Rappelons que le dimanche 31 mars 2019, un petit bateau bleu avec à son bord plusieurs boat-people haïtiens s’est renversé dans les eaux près de West Caicos et quelques heures plus tard, les corps de 14 d’entre eux dont quatre femmes et dix hommes, ont été retrouvés flottants et inertes dans l’océan. D’autres auraient été portés disparus tandis que 14 personnes ont été secourues par des garde-côtes. Depuis lors, le Palais National a toujours gardé un silence radio sur ce dossier et le président Jovenel Moise n’a daigné, pas une seule fois, adresser ses sympathies aux familles des victimes, à travers un tweet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!