Pérou – Corruption : 18 mois de prison pour l’ancienne Mairesse de Lima

L’ancienne mairesse de Lima a accepté sa responsabilité en avouant avoir reçu des pots-de-vin de la société de construction brésilienne d’Odebrecht

Mardi 14 mai 2019 Le Pérou a fait un pas géant dans la lutte contre la corruption laissant très loin derrière Haïti, le PMA (pays moins avancé) de l’Amérique et le plus corrompu de la Caraïbe, selon Amnesty International.

18 mois de prison pour l’ancienne Mairesse de Lima
A Lima, mardi après-midi, le juge Jorge Luis Chávez Tamariz a décidé de modifier une mesure préventive de mise en liberté restreinte dont bénéficiait Susana Villarán, et a ordonné une peine de détention préventive de 18 mois à l’encontre de l’ancienne mairesse de la capitale péruvienne.

La semaine dernière, Villarán a accepté sa responsabilité en déclarant avoir reçu des contributions des sociétés brésiliennes Odebrecht et OAS, afin de financer la campagne de non à la révocation, ce qu’elle avait sciemment nié pendant trois ans.

Après avoir pris connaissance de la décision du juge Chávez Tamariz, l’ancienne chef d’Hotel de Ville de Lima, Susana Villarán, a été immédiatement transférée à l’Institut de médecine légale du parquet où sera évalué son état de santé. L’INPE désignera ensuite la prison où elle sera placée en détention préventive pour 18 mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!