Les institutions, devenues l’ombre d’elles-mêmes, sont prises en otage par le régime politique!

par Dr Dunois Erick Cantave

Dimanche 19 mai 2019 ((rezonodwes.com))– Ce semblant de jeu institutionnel normal doit cesser. Nous sommes dans une situation d’exception où toutes les institutions ont failli à leur mission et où l’Etat est pratiquement inexistant. Cet exercice d’une démocratie de façade fait plus de tort que de bien au pays.

En essayant de dévoyer donc de corrompre certains membres de partis politiques monsieur Jovenel Moïse montre bien ses intentions. Pour la consommation internationale, il veut simplement donner l’impression d’une certaine représentation de l’opposition dans un soi-disant gouvernement de consensus pour continuer dans la même voie de la corruption et de l’inefficacité. Personne n’est dupe. Pour lui, réussir la sortie de crise consiste à prolonger le plus possible l’échéance de sa chute. Il joue la montre, la survie politique et non la stabilité réelle au profit du pays. Honte à ces compatriotes qui ont choisi de trahir à la fois le peuple haïtien et leurs partis ! Par cet acte, il révèle d’emblée leur vraie nature. Mieux vaut tôt que tard. L’histoire retiendra leurs noms…

Nous devons nous armer de courage pour qu’après ces constats lamentables et honteuses accrobaties, nous puissions prendre de réelles dispositions pour changer d’orientation et résoudre nos problèmes de manière durable.

A ce petit jeu du « politiquement correct » et de coquins, les partisans du pouvoir et certains membres de l’opposition s’y adonnent volontiers. Certains font comme s’il s’agissait d’un problème de gouvernement à résoudre avec quelques petits changements cosmétiques et d’autres font comme si le problème pouvait se résoudre avec la non reconduction de certains ministres incompétents… Les deux cas de figure font l’affaire du statu quo pendant que la situation socio-économique de la population se dégrade chaque jour de plus en plus.

C’est une illusion de croire encore en des « institutions » dont il ne reste que les ombres d’elles-mêmes et qui sont prises en otage par un régime politique sans vision ni projet si ce n’est que de se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible pour s’enrichir au détriment du peuple et continuer d’effacer les indices et les preuves de leurs exactions aux affaires. Le véritable programme de ce régime est de faire obstacle à la justice quand il n’arrive pas à l’instrumentaliser complètement.

Face à cette situation, il ne nous reste qu’à libérer la puissance des forces de progrès dans une reprise de la mobilisation populaire active, seule capable de nous ouvrir de nouvelles perspectives. Il s’agit donc de trouver un nouveau souffle avec un autre régime capable de charrier les revendications populaires et un projet clair de changement de ce système qui entretient la misère, le chômage, la vie chère, la corruption, l’insécurité, la détresse et le désespoir des jeunes.

Dr Dunois Erick Cantave 
Capsule no : 479

Loading...