Le discours de la mairesse de l’Arcahaie fera tâche d’huile dans l’histoire d’Haïti

par Joanier Michaud

Quand la mairesse d’Arcahaie, Rosemila Petit-frère Sainvil, a dit au gouvernement,aux Partis politiques,à la Société civile, à la Presse,à la bourgeoisie malpropre ce que Cassagnol avait dit AU BŒUF !

C’était beaucoup plus qu’un discours  » Tout Moun Jwenn », c’était beaucoup plus qu’un  » Salanbage » ! Ce discours s’apparentait à un  » Lavage », un « Savonnage », Un  » Rinçage  » ! Bien sûr! Le discours de la mairesse de la ville d’Arcahaie, la cité du drapeau !

Des maux dont les mots de la mairesse de la cité du drapeau, Madame Rosemila Petit-frère Sainvil, pourraient causer des dégâts tant psychiques que politiques aux autorités qui s’étaient rassemblées pour venir l’écouter à l’occasion de la cérémonie de la fête du drapeau !

Tous les dirigeants politiques et gouvernementaux qui se trouvaient, hier, à l’Arcahaie, en avaient pour leur gueule !

Et des qualificatifs, des verbes manquaient pour parler de la  » portée salanbatoire  » du discours de la mairesse! Elle ne mâchait pas ses mots!

Des promesses non-tenues en passant par la corruption institutionnalisée pour déboucher sur le laxisme, l’impunité, l’insécurité, le favoritisme, le clientélisme, la gérontocratie, le gaspillage, le parlementarisme croupion… Tout y était ! La mairesse a tout passé en revue ! Tout moun fout jwenn !

Sous un soleil de plomb frôlant les 45 degrés, le président Jovenel Moïse a perdu, à plusieurs reprises, le fil de son discours ! Trwòp vyé pawòl piman bouk tap tonbé nan zòrèy chèf létaa!

Tout au long de ce discours fleuve tenu par le chef de l’Etat et mille et une fois interrompu par des propos malsains d’un peuple vindicatif venu pour l’occasion, le malaise était bien là et se faisait sentir !

Parmi les grands absents de cette cérémonie,on pourrait citer, jusqu’à preuve du contraire : Gary Bodeau, Carl Murat Cantave, l’ambassadrice américaine, l’ambassadeur du Canada…etc

Chez nous, Haiti, on a toujours laissé entendre que l’on a honte si on veut ! Personne n’osait dire qu’on ne sortait pas la tête baissée, hier, venu de l’Arcahaie !

Qui pist est ! Madame Rosemila s’en prenait directement au chef d’État tout en l’invitant à cesser ses vaines promesses ! Passez aux actes monsieur le président ! Vous êtes comptable de l’insécurité sévissant dans le pays ! N’oubliez pas que vous avez un devoir de résultats non de moyens! Point barre

Et à la mairesse d’abonder :

Quand le drapeau de la corruption flotte au palais présidentiel et à la Primature,le drapeau de la dignité et du développement est à terre en Haiti et notamment à l’Arcahaie !

Donc, qu’on le veuille ou non! Ce discours de madame Rosemila fera tâche d’huile dans l’histoire d’Haiti ! Et c’est le moins qu’on puisse dire !

Chapo Madanm Rosemila ! Ou fout se yon fanm ki fout gin fanm nan fanm ou !

Joanier Michaud
19 mai 2019
Aquin !

Loading...