L’armée soudanaise arrête le président El-Béchir et prend le pouvoir

Le président soudanais Omar El-Béchir, au pouvoir depuis 30 ans, a été arrêté, et son gouvernement a été dissous, a annoncé jeudi à la télévision nationale le ministre de la Défense du pays, Mohamed Ahmed Ibn Aouf.

La Constitution est suspendue et un conseil militaire assumera la direction du pays pour une période transitoire de deux ans, a-t-il ajouté, en promettant à terme la tenue d’élections « libres et justes ».

J’annonce, en tant que ministre de la Défense, la chute du régime et le placement en détention dans un lieu sûr de son chef.Mohamed Ahmed Ibn Aouf, ministre soudanais de la Défense

Ce dénouement survient après des mois d’un mouvement de contestation populaire sans précédent dans ce pays de 40 millions d’habitants.

Une foule monstre était d’ailleurs rassemblée devant le quartier général de l’armée, au centre de Khartoum, au moment de l’annonce. Un sit-in y était en cours depuis la fin de semaine.

Le ministre de la Défense a aussi annoncé que l’espace aérien du pays a été fermé pour 24 heures et que les passages frontaliers seront fermés jusqu’à nouvel ordre.

L’état d’urgence a également été décrété pour une période de trois mois, a-t-il précisé, et un couvre-feu nocturne sera en vigueur. Un cessez-le-feu a aussi été décrété sur tout le territoire.

L’armée, qui avait déclaré plus tôt qu’une « annonce importante » aurait lieu en matinée, s’était visiblement préparée pour l’occasion.

Des unités militaires avaient pris position sur les ponts du Nil et des véhicules blindés, dont des tanks, avaient été stationnés sur les grandes artères de la capitale soudanaise.

L’agence officielle Suna avait en outre annoncé la décision du puissant service de renseignement du pays de libérer tous les prisonniers politiques du pays.

Le sort d’El-Béchir incertain

Le sort du président El-Béchir, qui avait lui-même pris le pouvoir à la faveur d’un coup d’État, en 1989, demeure incertain.

Le ministre de la Défense s’est contenté de dire que l’homme de 75 ans se trouve « en lieu sûr », sans donner plus de détails.

Lire la suite sur Radio Canada

error: Content is protected !!