La famille d’Emiliano Sala “commence” son deuil, pluie d’hommages pour le joueur

Dix-huit jours après sa disparition, la famille du footballeur Emiliano Sala a annoncé vendredi “commencer le deuil”, après l’identification jeudi soir de son corps retrouvé au fond de la Manche dans l’épave de son avion.

“Voir le monde entier se mobiliser pour nous accompagner dans nos recherches a été d’une aide infiniment précieuse, et c’est aussi grâce à vous aujourd’hui que nous allons pouvoir commencer le deuil de notre fils et de notre frère”, a-t-elle ajouté.

“Nous ne t’oublierons jamais Emi”, a réagi sur la page d’accueil de son site internet le FC Nantes, avec lequel l’attaquant était sous contrat jusqu’en janvier avant son transfert à Cardiff. Le club a précisé que le numéro 9, porté par Emiliano Sala, ne serait plus attribué.

“Nous adressons nos sincères condoléances et toute notre compassion à la famille d’Emiliano, a déclaré le club de Cardiff, avec lequel l’Argentin venait de s’engager. Lui et David resteront à jamais dans nos pensées”.

Plusieurs joueurs de Cardiff, dont les défenseurs Joe Bennett et Sol Bamba ont également exprimé leurs condoléances sur les réseaux sociaux. “Repose en paix, @EmilanoSala1, pour toujours dans nos pensées”, a ainsi écrit l’attaquant Oumar Niasse.

La légende du football argentin Diego Maradona s’est associée à l’hommage via Instagram: “Beaucoup d’entre nous avaient gardé une lueur d’espoir, explique-t-il. J’embrasse toute sa famille et ses amis”.

Jeudi soir, la police du comté de Dorset (sud-ouest de l’Angleterre) avait annoncé que le corps récupéré mercredi dans l’épave de l’avion avait été identifié comme étant celui d’Emiliano Sala.

La carcasse du monomoteur Piper Malibu qui emmenait le pilote et le joueur de Nantes à Cardiff, avait été localisée dimanche, à l’endroit où l’avion avait cessé d’émettre, dans la Manche, reposant à 67,7 mètres de fond à une vingtaine de kilomètres au nord de l’île anglo-normande de Guernesey.

Le corps retrouvé dans l’épave avait été ramené à terre jeudi matin par un navire du Bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB).

Les raisons de l’accident restent inconnues mais l’AAIB espère avoir collecté suffisamment d’indices en filmant l’épave pour pouvoir faire la lumière sur les circonstances du drame.

Le corps avait été aperçu dans l’épave par les équipes de la société privée Blue Water Recoveries, mandatée par la famille d’Emiliano Sala, qui avait relancé les recherches le 26 janvier, deux jours après l’arrêt des opérations de secours coordonnées par la police de Guernesey, grâce aux fonds récoltés via une cagnotte en ligne.

Le premier versement des 17 millions d’euros n’a pas été effectué, alors que le transfert a bien été enregistré par les instances avant l’accident.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!