Budget 2020 : Donald Trump devrait demander 8,6 milliards de dollars pour la construction d’un mur frontalier

Trump tient toujours à son mur à la frontière mexicaine et a prévu de demander lundi 8,6 milliards de dollars dans le budget 2020 pour le financer. Une proposition qui a toutes les chances de raviver les tensions entre la Maison-Blanche et le Congrès

Lundi 11 mars 2019 – Le président américain Donald Trump devrait demander 8,6 milliards de dollars pour la construction d’un mur frontalier dans le budget 2020, ont rapporté dimanche plusieurs médias américains.

La Maison Blanche devrait publier lundi son projet de budget pour l’exercice 2020. Selon plusieurs médias citant des sources gouvernementales anonymes, M. Trump envisage de renouveler sa tentative de construire une barrière physique à la frontière avec le Mexique, demandant plus d’argent que les 5,7 milliards qu’il avait exigés l’an dernier.

Selon ces sources gouvernementales, cette somme sera utilisée pour construire ou remplacer environ 1.127 km de barrières le long de la frontière américano-mexicaine.

L’année fiscale 2020 commencera le 1er octobre 2019 et le Congrès américain doit adopter le budget avant cette date afin d’assurer la continuité du gouvernement fédéral.

S’adressant aux médias dimanche, Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, a estimé que la construction du mur était d’une « importance primordiale » et qu’il s’attendait à ce que le président « n’abandonne pas le mur ».

Ces informations ont déclenché de vives réactions des Démocrates du Congrès. La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, ont annoncé dans un communiqué conjoint qu’ils bloqueraient la proposition de budget contenant cette somme de 8,6 milliards de dollars.

« Le président Trump a blessé des millions d’Américains et provoqué un chaos généralisé lorsqu’il a inconsidérément fermé le gouvernement pour tenter d’obtenir son mur coûteux et inefficace », ont-ils indiqué dans le communiqué conjoint. « Le Congrès a refusé de financer son mur et il (le président, ndlr) a été contraint d’admettre sa défaite et de rouvrir le gouvernement. La même chose se répétera s’il essaie à nouveau. »

En décembre 2018, lorsque la Chambre des représentants contrôlée par les démocrates avait refusé de passer un projet de loi de dépenses autorisant 5,7 milliards dollars pour le mur frontalier, comme le demandait M. Trump, le gouvernement fédéral américain était entré en fermeture partielle. Plus tard, M. Trump avait accepté de signer un projet de loi de dépenses avec 1,375 milliard de dollars pour la mise en place de barrières physiques afin de rouvrir le gouvernement, mais a tenté de contourner le Congrès en déclarant l’urgence nationale qui lui permettrait de débloquer d’autres financements.

Le Congrès américain devrait bloquer la mesure présidentielle dans un avenir proche, car beaucoup de législateurs républicains soucieux de préserver le contrôle des dépenses du Congrès y ont exprimé leur opposition.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!